Noeud en huit
 
Nom anglais: figure eight bend
Autres appellations: Noeud de savoie, Noeud flamand, Huit de jonction
C'est le noeud d'arrêt par excellence. En effet, même s'il a été écrasé contre une poulie ou un filoir, il est facile de le dénouer. En revanche, quant il est exécuté sur une écoute de foc, il a tendance à se défaire tout seul lors des virements de bord. C'est pour cette raison que les marins expérimentés laissent au moins 20 centimètres entre l'extrémité de l'écoute et le noeud. De plus il s'agit du noeud d'encordement le plus solide. Il est plus solide que le noeud de chaise et plus facile à vérifier. Son coefficient de rupture est de 55%.

En spéléologie le noeud en huit est considéré comme beaucoup plus sûr qu'un noeud de chaise. Il sert de noeud d'arrêt lorsqu'on descend un puit et que la corde utilisée est trop courte. Ensuite il permet de joindre deux cordes en tressant le noeud de la deuxième dans celui de la première. Et enfin il permet de réaliser une boucle en fin de corde et même une boucle directionnelle, en pleine corde, très utile pour accrocher sa longe avant de tresser un huit avec sa corde de secours dans le huit final d'une corde trop courte.
Avantages:
  • Facile à réaliser
  • Facile à défaire
  • Solide
Inconvénient:
  • Noeud à surveiller
Etape 1
Etape 2

Récupérez tous les schémas illustrés dans notre document :

Téléchargez ce noeud dans le pack Noeuds de camping
4 commentaires
  • Avatar
    Renaud

    Je ne me prononcerais pas sur l'utilisation du huit simple en escalade. En marine, comme il est présenté là, à proscrire, il n'est pas assez souqué, il se défera. Si correctement souqué, il ne se défera plus... Préférez-lui le nœud simple double. Testé, approuvé et enseigné ;)

  • Avatar
    Laurent

    Les escaladeurs ont raison et tort : il faut distinguer le huit double qui sert à s'assurer en grimpe, du noeud d'arrêt en huit sur un bout, utile au marin pour éviter à une écoute de filer à travers un taquet coinceur ou un réa. Noter qu'il est parfaitement inutile de le faire sur les tout derniers centimètres du bout : soit il se défait, soit s'il sert et va se bloquer dans le taquet ou la poulie, on n'a plus de prise pour tirer dessus ! il faut toujours garder 15 à 20 cm de bout libre derrière ce noeud. Il est très rapide et facile à faire et défaire.

  • Avatar
    Yvondeuxmille

    Tout à fait d'accord avec Escaladette (15/04/05) ; tel que représenté le noeud ne présente aucun intérêt à mon sens ! Voire peut prêter à une interprétation dangereuse. Le noeud en huit se fixe à un harnais ou autour d'un point fixe. Pour ce faire il doit, après l'étape 1 décrite, passer dans les attaches du harnais par exemple, puis être "enfilé" ou "tricoté" en faisant parcourir à l'extrémité le chemin inverse. Le brin libre doit dépasser de 10 à 12 cm au minimum. Par sécurité un noeud d'arrêt peut être ajouté à l'extrémité.

  • Avatar
    Escaladette

    Le noeud en huit ne se fait PAS DU TOUT comme ça, tel que vous le présentez il est trés dangereux. C'est ainsi qu'il faut le faire : http://www.ffme.fr/technique/corde/noeud/encordement/huit.htm Toujours en double !!


Vous avez aimez ce noeud ? Alors donnez lui une note:


Noeud en huit, note de 3 sur 3 pour 77 votants