LE GLOSSAIRE

Ecrit par webmaster, le 12 septembre 2003 à 10h00
Modifié le 10 octobre 2014 à 19h15
Lectures: 13023

Donnez votre avis

Ajut : Assemblage de deux cordages.

Amarre : Cordage servant à relier le navire à un point fixe, à un quai.

Amarrage : Liaison entre deux cordages ou deux matériaux, confectionner à l'aide de filin de faible diamètre.

Amarrer : Maintenir un bateau à quai, au moyen d'amarres.

Ame : Partie centrale d'un cordage tressé.

Amont : Terme de montagne signifiant "le plus proche du sommet".

Anneau : Il existe des noeuds spéciaux pour y fixer un cordage.

Aval : Terme de montagne signifiant " le plus éloigné du sommet ".

Aramide : Matière synthétique très résistante, employée pour l'âme de certains cordages tressés.

Armateur : Propriétaire d'un navire de commerce.

Assurer : Garantir d'une chute au moyen d'un cordage, et empêcher un noeud de se défaire au moyen d'un autre noeud.

Aussière : Cordage formé de trois torons.

Baderne : L'origine est un mot breton "badern" (ba-dèr-ne), terme désignant sur un navire de ce temps, une grosse tresse en fils de carets ou de vieux cordages, dont on se sert pour couvrir certaines parties de pont, contre les effets de frottements.

Barbouquet : Demi-clé ajoutée à un noeud de bois double.

Barre de flèche : Pièce de gréement destinée à écarter les haubans du mât pour en améliorer la tenue.

Bas de ligne : Partie basse de la ligne de pêche, à laquelle se trouvent fixés hameçon, plombs, etc.

Bitte d'amarrage : Piece de pont sur un bateau, destinée à recevoir les amarres.

Bollard : Sur un quai, fait cylindrique vertical à tête renflée, sur lequel on capelle les amarres.

Bôme : Vergue inférieure d'une voile triangulaire.

Boucle (noeuds de) : La boucle est la figure obtenue par un cordage croisé sur lui-même.

Un bout :Morceau de cordage, quel qu'il soit, pour toutes sortes d'usages (le "t" final se prononce).

Brêlage : Assemblage de pièces de bois au moyen de cordes.

Brin : Chacune des parties composant une tresse. Dans un noeud, désignation des extrémités du cordage.

Caret : Elément de base d'un cordage toronné.

Capeler : Enfiler une boucle ou un oeil de cordage sur une bitte d'amarrage, un sac (pour le fermer), etc.

Chat à neuf queues : Fouet composé de neuf lanières.

Chaumard : Sur un bateau, pièce de pont destinée au passage des amarres.

Commettage : Phase de la fabrication d'un cordage toronné consistant à tourner les fils de caret ou toron sur eux-mêmes.

Commettre : Réunir les fils par une torsion vers la gauche ou vers la droite pour former un cordage

Cordage : Terme générique représentant tout ce qui sert à nouer, amarrer, hisser, etc.

Courant : Partie du cordage que l'on utilise pour exécuter un noeud.

Un cordage :C'est ce qui résulte du travail de corderie en assemblant des fibres étirées puis enroulées de gauche à droite pour former des fils de caret qui sont à leur tour commis entre eux de droite à gauche pour constituer le toron. 3 ou 4 torons sont réunis et torsadés en dernière étape. Une autre fabrication rivalise avec cette méthode ancestrale, celle du cordage tressée : plusieurs gaines de fils croisés entourent d'autres fils désignés comme l'âme du cordage.

Cordée : En montagne, équipe d'alpinistes reliés par une corde d'assurage.

Corps de ligne : Partie principale d'une ligne de pêche.

Crampons : En alpinisme, système de griffes que l'on fixe sous les chaussures pour marcher sur la glace.

Croiseur : Bateau de plaisance prévu pour la croisière.

Dériveur : Petit voilier de sport ou de promenade, doté d'une dérive.

Descendeur : Equipement d'escalade destiné à contrôler une descente en rappel.

Dévisser : En montagne, chuter pendant une escalade.

Dormant : Quand on fait un noeud, extrémité du cordage à laquelle on ne touche pas On parle également de " brin engagé ".

Drisse : Cordage servant à hisser une voile ou un pavillon.

Ecoute: : Cordage servant à orienter une voile.

Emerillon : Matériel de pêche : attache tournante destinée à empêcher une ligne de tourner sur elle-même.

Empile : Synonyme de bas de ligne.

Encordement : En montagne, technique mise en couvre pour s'encorder.

Episser : Tresser les torons d'un cordage sur eux-mêmes pour fabriquer un oeil.

Ferlage: Manoeuvre consistant à plier les voiles.

Fibres : Matière première, naturelle ou synthétique, d'un cordage.

Fil de caret : Elément d'un cordage qui, tourné sur lui-même, donne un toron.

Flotteur : Bouchon (en général rouge) du pêcheur à la ligne.

Foc : Voile d'avant sur un voilier.

Frapper : En langage nautique, relier deux objets par un cordage.

Gabier : Matelot spécialisé dans les manoeuvres.

Gaine : Partie extérieure d'un cordage tressé.

Ganse : Figure formée par la flexion d'un cordage sur lui-même.

Garcette : Ligne fine servant à maintenir les plis de la voile quand on a pris un ris.

Grand-vergue : Sur un navire à voiles carrées, la plus longue des vergues.

Grand-voile : Voile principale, prise sur le mât et la bôme.

Grappin : Ancre légère composée d'une tige et de quatre pattes.

Gréement : Tout ce qui sert à supporter et à régler la voilure.

Gréeur : Ouvrier spécialisé dans les travaux de gréement.

Grelin : Grosse amarre toronnée à partir d'aussières.

Grimpeur : Terme moderne désignant les pratiquants de l'escalade.

Harnais : En montagne, système de sangles par l'intermédiaire duquel on s'attache à la corde d'assurage.

Haute-vergue : Sur un navire à voiles carrées, la plus haute des vergues.

Larguer : Terme nautique pour défaire une amarre.

Leurre : Terme de pêche désignant les appâts artificiels.

Ligne : Cordage très fui servant à pêcher ou à ancrer un petit bateau.

Lover : Enrouler un cordage pour le ranger.

Macramé : Travail décoratif réalisé à l'aide de ficelle et de noeuds.

Marine en bois : La marine du temps des grands voiliers.

Mèche : Garniture placée au cour de certains cordages toronnés pour en garantir la bonne tenue.

Mitraillette : Montage de plusieurs hameçons sur une ligne de traîne pour pêcher le maquereau.

Mollir : Donner du mou à un cordage, le détendre.

Monofilament : Ligne constituée d'un seul fil, et non d'une tresse ou d'un toronnage.

Mouche : Leurre constitué d'une imitation d'insecte en plume.

Mousqueton : Sur un bateau, pièce d'accastillage permettant de relier rapidement les drisses et les écoutes aux voiles.

Mousqueton alpin : Pièce permettant de relier une corde à un harnais ou un point d'assurage.

Nylon : Matière première utilisée pour la fabrication de cordages.

Piolet : Canne-piochon et instrument de base des alpinistes.

Plier : Les marins lovent un cordage, tandis due les montagnards plient une corde.

Polyester : Matière première servant à fabriquer certains cordages.

Poignée autobloquante : Equipement de montagne servant à se hisser sur une corde.

Poupée : Cylindre d'un treuil ou d'un winch.

Polypropylène : Matière première servant à fabriquer des cordages très légers.

Rabanter : Maintenir une voile pliée à l'aide d'un cordage.

Rappel (descente en) : Technique permettant aux grimpeurs de descendre le long d'une paroi à l'aide d'une corde.

Relais : Lors d'une escalade, point ou un grimpeur s'installe pour assurer son compagnon de cordée.

Ris : Partie d'une voile destinée à être serrée sur elle-même afin de réduire la surface de cette dernière.

Saisir : Sur un bateau, fixer un objet au pont à l'aide de cordages.

Sandow : Cordage élastique. On dit aussi " tendeur ".

Shipchandler : Commerçant spécialisé dans l'équipement des bateaux.

Souquer : Tirer ou serrer très fort.

Taquet d'amarrage : Accessoire destiné à bloquer un cordage.

Tergal : Matière première servant à fabriquer des cordages.

Tire-veille : Sur une planche à voile, cordage servant à hisser la voile hors de l'eau.

Toron : Ensemble de fils de caret tournés sur eux-mêmes pour former l'élément de base d'un cordage classique tourné sur lui-même.

Touline : Ligne légère destinée à être lancée pour passer les amarres entre le navire et le quai.

Tour mort : Simple tour effectué par un cordage autour d'un objet et ayant un effet de frein.

Tresse : Cordage constitué d'une multitude de brins tressés entre eux autour d'une âme.

Va-et-vient : Agencement permettant de faire passer du matériel ou des personnes entre un bateau et la côte.

Virement de bord : Manoeuvre au terme de laquelle un voilier reçoit le vent du côté opposé à celui d'où il le recevait précédemment.

Winch : Petit treuil servant à la manoeuvre d'un voilier.

Wishbone : Sur une planche à voile, pièce du gréement servant à maintenir la voile déployée.



 

 

Paiement 100% sécurisé
Protection Paypal

Satisfait ou remboursé
Client 100% satisfait

Service premium
Suivi de vos achats à vie