Demi-clef à capeler

Nom anglais: clove hitch middle of the rope
Autre appellation: Noeud d'artificier



La demi-clef à capeler constitue en fait un noeud de cabestan, mais la façon de procéder diffère: on prépare les deux demi-clefs qui composent le noeud dans le vide, avant d'en coiffer (les marins disent "capeler") une bitte d'amarrage. William Falconer fût peut-être le premier à lui donner son nom actuel en 1769 dans son ouvrage : Universal Dictionary of the Marine. A bord des bateaux il servait à assurer les enfléchures aux haubans, formant ces échelles de corde sur lesquelles grimpaient les matelots. Ce noeud simple mais universel permet par exemple d'amarrer un petit bateau , de suspendre une défense ou d'attacher n'importe quel cordage à un piquet, une barre ou un anneau lorsque l'on applique une tension régulière et perpendiculaire à son point d'attache. Mais si on tire dessus en tournant, la demi-clef à capeler peut se dénouer. Elle peut aussi se coincer si elle est mouillée. Sa résistance à la rupture varie de 60 à 75%. En faisant faire un tour par en dessous dans la boucle voisine au courant, on obtient le noeud de meunier. Enfin il est amusant de noter que ce noeud était employé pour effectuer les ligatures des cartouches Chassepot Mle 1866 (assemblage de l'étui à poudre et du cône à balle).



Etape 1
Etape 2
Etape 3
Etape 4

Récupérez tous les schémas illustrés dans notre document :

Téléchargez ce noeud dans le pack Noeuds de camping




1 commentaire
  • Avatar

    En fait, ce noeud s'appelle "deux demi-clefs à capeler" car il est composé de deux demi-clefs (une seule demi-clef revient ici à faire un tour mort...)


Vous avez aimez ce noeud ? Alors donnez-lui une note:

Demi-clef à capeler
Note de 2 sur 3 basée sur 11 votants